INVENTER MAIS NE PAS REVER

Bienvenue cher inventeur...

 

 Mme Annick et Michel BABAZ - 24 A, rue du Serre-Paix - Les Balcons de Briançon - 05100  BRIANCON  -  T. 04 92 20 25 79  -  P  06 30 46 78 35   -  michelbabaz@free.fr                                                                                   www.inventions-babaz.com

                                                        MON   PROFIL  

Né à Annecy  issu d’une famille de 5 enfants,  j’ai eu une enfance  particulièrement  heureuse puisque étant l’ainé des garçons (après la naissance de  2 filles),  j’ai été en quelque sorte  le chouchou et plus particulièrement de mon père.

Mon père  contremaître  aux Forges de Cran (Groupe PECHINEY) travaillait en 3/8  ce qui lui permettait surtout les après-midi de me prendre en charge et nous allions  souvent à la pêche en barque sur le Lac d’Annecy tout proche de notre domicile.

Plus grand je passais une partie des vacances scolaires à l’aider au montage du radeau flottant pour la Fête du Lac d’Annecy,  et j’étais toujours derrière lui quand il fabriquait un meuble ou pour toutes sortes de travaux manuels.

Dans l’usine  « PECHINEY » il y avait une boite à idées  et je me rappelle que souvent sur  un coin de table alors que nous faisions nos devoirs, il dessinait avec compas et équerre des améliorations techniques pour son poste de travail et si l’idée était retenue une prime lui était versée ce qui améliorait l’ordinaire.

Je me rappelle que le premier jouet acheté pour Noël avait été un circuit 24 électrique avec accélérateur manuel  « formule 1 ».  Plus grand nous avons  appris  que ce  cadeau  pour nous incroyable (du Père Noël) avait été acheté  avec une partie de la prime pour la conception d’une échelle aluminium à bras articulé.   (Normalement nous avions  des jouets en bois qu'il fabriquait)

Sportif  « gymnaste »  il était également entraineur et un des piliers de « La Salésienne » à Annecy  plusieurs fois championne de  France. 

La retraite en vue il avait  fait les plans d’un petit chalet sur un terrain qui dominait le lac  et  qui lui  aurait été offert par un des ouvriers qui travaillait dans son équipe.

Après avoir travaillé en 3/8    -  48 heures par semaine, il aimait à dire qu’il n’avait jamais eu un seul jour d’arrêt de travail, mais malheureusement à 58 ans la première maladie le « cancer » l’a emporté.  (maladie fréquente du sidérurgiste).  Il  quittait mon petit Frère Gilles âgé de 10 ans à cette époque (j'avais 25 ans) et j’ai en quelque  sorte remplacé le papa.  

La maman au foyer a eu également beaucoup de mérite et souvent je pense à eux en disant que nous n’avons pas le droit de nous plaindre  en toutes circonstances.

                 Et pour mon côté « inventeur » il se pourrait que ce soit des gènes du « papa ».

Pour moi :   Service militaire dans la Marine Nationale  - Mariage à 32 ans  et  3 enfants    -  4 ans dans la banque pour finir ma carrière  à 40 ans comme acheteur à la CIT Alcatel à Annecy. 

Chef de courses au CAF d’Annecy,  j’ai  lors de  mes randonnées  découvert la superbe  VALLE DE LA CLAREE  ( automne -   hiver )  l' été je pratiquais  la PECHE (ombles_chevaliers_ - truites_farios)  dans les  nombreux lacs d'une beautée exceptionnelle  lac_de_cristol.  - lac_de_la_madeleine - lac des_cerces - lac_du_goleon -  lac_du_pontet  - lac_laramon  - lac_long_des_muandes.  -   lac_orceyrette  et  avec mon épouse également  montagnarde nous avons décidé qu’il était temps  de changer de vie qui ne correspondait pas à notre idéal.

Pour cela j’ai décidé dans le cadre du FONGECIF  (1 % patronal), de faire une formation de 6 mois  - Gestion Piscicole.   Mon diplôme  en poche départ en 1986 à NEVACHE avec nos 3 petits (école classe unique qui est passée de 7 à 10 enfants),  avec pour projet un Elevage d’Ombles Chevaliers.

Homme au foyer et mon épouse ayant eu la chance de retrouver  son poste de greffière au Tribunal de Briançon, j’assurais la totalité des taches ménagères et  le reste du temps en Mairie à  la recherche des propriétaires, soit 5 ans pour l’acquisition de 12.000 m2 (50 parcelles –  32 Propriétaires)   et les accords nécessaires au titre des installations classées.

Bien que nous ayons vendu notre maison à Annecy avec  un apport représentant le 1/3 du montant du projet, le Crédit Agricole,  la seule banque habilitée à octroyer ce type de prêts  a  refusé  de  le financer  avec pour motif : projet à risques. (Je vous fais grâce des 5 années de  tergiversations souvent épiques  liées à l’acquisition des parcelles et auprès des diverses administrations avant l'obtention des autorisations d'exploiter).

Je ne voyais plus qu’un moyen pour trouver le financement,   c’était  en pensant à mon père d’avoir une bonne idée commercialisable. Mon épouse étant une adepte du traitement homéopathique, et comme homme au foyer j’étais amené donner aux enfants  des granules. (souvent de l’arnica pour les coups……..).   J’ai donc pensé que ces tubes distribués en millions d’exemplaires pouvaient être une piste. 

Et vous  pourrez lire la suite du feuilleton INVENTIONS sur   :  POUR QUI -  POURQUOI   

                                                        POURQUOI le BREVET est une DUPERIE et mes  CONSEILS.

Document: