INVENTER MAIS NE PAS REVER

Vos commentaires, vos expériences

 
  1.  Commentaires  dans le but d’apporter votre expérience et vos remarques pour  ENRICHIR  les  conseils repris sur le site au service des inventeurs indépendants.                                          
  2.  Vous pouvez également mettre un avis sur le contenu de ce site et sur ce que vous avez appris de la PROPRIETE INDUSTRIELLE.

Si après avoir bien parcouru le site et ouvert les pièces jointes  souvent révélatrices et que vous avez malgré tout une question à laquelle je n'aurais pas répondu, vous pouvez m'adresser un mail  à  :                             michelbabaz@free.fr       et j'y répondrai si je peux.

                  

Ajouter un commentaire

A compléter pour les commentaires liés aux salons uniquement
A compléter pour les commentaires liés aux salons uniquement
A compléter pour les commentaires liés aux salons uniquement

Commentaires

En espérant que vous serez entendu

Monsieur BABAZ J’ai parcouru votre site ou j’ai trouvé un mine d’informations et c’est vrai qu’il est inadmissible qu’en payant des sommes de plusieurs centaines de milliers d’€ une assurance ne puisse pas être comprise dans le montant des annuités pour se défendre en cas de contrefaçon. J’ai moi-même dû déposer 2 brevets (que j’ai rédigé moi-même) pour participer par 2 fois Concours LEPINE il y a une quinzaine d’années et heureusement je ne me suis pas entêté mais si j’avais eu connaissance de votre site avant , à l’évidence je n’aurais pas déposé de brevets et n’aurait également pas participé au concours LEPINE en pure perte puisque mes inventions étaient dès le départ vouées à l’échec. BRAVO pour votre engagement et j’espère que votre travail portera ces fruits et maintenant il me reste à trouver une bonne idée pour suivre vos conseils. Encore un grand merci.

Je constate qu’il y a beaucoup de mensonges autour de la P.I.

Je constate qu’il y a beaucoup de mensonges autour de la protection illusoire du brevet. J’ai lu avec attention le courrier du conseil en Brevets et la méthode employé pour fourguer un brevet et les médias qui parlent souvent de l’arnaque des artisans plombiers - serruriers…… feraient bien de s’intéresser aux corporations comme les conseils en brevets – les avocats - les notaires….. dont le montant des honoraires est rarement justifié. Et je suis d’accord sur ce que dit le conseil en brevets honnête « le site de Mr BABAZ et le seul qui dit la vérité » et si je pensais que l’association INVENTION-EUROPE était fiable quand je vois les commentaires orduriers du Président de l’association INVENTION – EUROPE – Mr Peter TEMEY à l’encontre de Mr BABAZ , cette association perd toute crédibilité. Un grand merci pour ces informations gratuites. Cordialement.

JE DECOUVRE.

Cherchant des infos pour voir comment s'y prendre pour déposer un brevet, je suis tombé sur votre site et j'ai lu votre dernier courrier adressé à Mr Bruno LE MAIRE et je suis démoralisé. Je vais donc bien réfléchir et lire attentivement vos conseils. Un GRAND MERCI pour tout le temps que vous passez pour donner gratuitement ces conseils et attention à vous le week-end de Paques en faisant exploser la bouteille de Gaz.

Site de complotistes mal informés

Un vrai site de complotistes mal dans leur peau ! La plupart des informations ici sont fausses et complètement à côté de la plaque. Oui, les brevets sont chers car il faut justifier d'un intérêt économique. Petit florilège des mensonges sur ce site : -il n'y a pas de brevet mondial ou international, ça n'existe pas. On parle de demande de brevet internationalE, mais elle ne donne pas de titre en elle-même, et n'aboutit pas en un brevet international ou mondial. -il n'y a pas de "18 mois date du dépôt à l'INPI ou le Brevet Français est sensé être protégé à l'international" C'est absolument n'importe quoi. 18 mois après le premier dépôt, c'est le délai de publication de la demande de brevet....le délai de "protection" est en réalité le délai de priorité qui est de 12 mois après le premier dépôt. -"brevet publié 5 ans après le dépôt" --> en réalité la demande de brevet est publiée 18 mois après le premier dépôt, le brevet c'est la fin de la procédure de brevet, rien à voir. -"l'INPI fait un mauvais examen" --> en réalité les antériorités sont cherchées par l'OEB, un des meilleurs offices de brevets, même s'il est vrai que l'examen INPI est plutôt facile (activité inventive non prise en compte) c'est pour cela qu'il n'est PAS CHER. Si vous n'avez pas les moyens de faire un dépôt européen plus solide ou défendre vos droits en France, ne venez pas vous plaindre. - "vous bénéficiez encore de 6 mois supplémentaires pour déposer le Brevet à l'international " --> cela n'existe pas. On a 12 mois après le premier dépôt pour étendre soit en PCT qui donne 18 mois de plus (donc 30 mois après dépôt avant de passer en phases nationales) soit directement dans les pays concernés, point. -Accuser des personnes physiques ou morales comme vous le faites, sans jugement officiel, pourrait vous mener directement un procès pour diffamation. - Si vous n'avez pas les moyens d'étendre votre brevet hors de France, on peut vous copier facilement partout ailleurs, c'est évident, mais pas importer en France... - Pour prouver la contrefaçon il faut 1) prouver les actes de contrefaçon dans un territoire concerné par les actes ET protégé (un brevet français ne protège pas la Chine), et 2) Prouver matériellement la contrefaçon (que la portée du brevet recouvre bien les produits ou procédés présumés contrefaisants). - Le PLAGIAT n'existe pas en droit français, encore moins dans les brevets ! Un tel manque d'information est presque criminel. Le droit d'auteur d'ailleurs n'a rien à voir avec le droit des brevets. - Posséder une marque sur un produit technique n'empêche pas de copier ce produit technique, seul le brevet protège une solution technique....tant pis pour ECOBANG. -Il n'y a pas de "Cour suprême" en France. -Ne demandez pas aux autres d'assumer les coûts de VOS brevets, c'est lamentable ! -Plusieurs des "brevets BABAZ" (en fait des demandes de brevet) n'étaient effectivement ni publiés ni délivrés en 1997, certains ne seront jamais délivrés et d'autres encore seront abandonnés peu après...la faute est dans le contrat et non dans les brevets, on peut très bien accorder une licence exclusive sur une demande de brevet et non un brevet délivré...

Réponses des COMPLOTISTES mal informés

Nom de l'inventeur: 

RICHARD Christian - BABAZ Michel.

Titre de l'invention: 

RICHARD : BREVETS "PAPETIER" - BABAZ : BREVETS Collecteurs eau / Filtre eau / Clé / Vanne etc........
Compte tenu de votre commentaire vous êtes sans aucun doute un fonctionnaire de l’INPI ou une personne travaillant dans un cabinet de Conseils en Brevets ? ? et vous ne répondez pas sur le fond . A l’évidence vous n’avez pas pris le temps de prendre connaissance des P.J. puisque vous auriez pu constater que l’INPI confirme que mes 3 brevets ont bien été délivrés et publiés en 1998 et que j’ai décidé de les abandonner en 2010 alors qu’il m’était demandé 100.000 € pour attaquer un de mes clients en contrefaçon. Comme j’ai déjà répondu à maintes reprises à Bruno LEMAIRE ou à Mme BELLOUBET nous demandons seulement une assurance juridique nous permettant d’attaquer les « puissants » dans le cas d’une contrefaçon et non pas couvrir le coût de la contrefaçon, ce que nous aurions aimé lire dans votre commentaire. ET VOTRE COMMENTAIRE CONFIRME CE QUE JE PENSE comme LE CONSEIL EN BREVET « HONNETE » POUR LE « PETIT » LE BREVET NE SERT A RIEN SI CE N’EST QUE DE NOURRIR LE SYSTEME. Et pour compléter ma brève réponse puisqu'il y aurait beaucoup à dire, ci-dessous la réponse de mon ami Christian RICHARD (Ingénieur productif) faite par mail et qui sait de quoi il parle. Cordialement. NB - Je n'ai pas indiqué votre adresse Mail mais peut être que vous souhaiteriez qu'elle apparaisse puisque beaucoup d'autres inventeurs seraient peut être heureux de vous adresser leurs commentaires. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- De : RICHARD [mailto:c.j.b.richard@free.fr] Envoyé : lundi 1 avril 2019 15:04 À : Fonctionnaire de l'INPI - Conseil en Brevets - Avocats ? ? ? Cc : BABAZINOV Objet : Complotistes mal informés ? ---------------------------------------Bonjour, Mon ami Michel Babaz me fait parvenir par mail cette étrange déclaration. J’aimerais bien poursuivre… Etes-vous un juriste de PI, un inventeur ? Vous avez entièrement raison : « on peut très bien accorder une licence exclusive sur une demande de brevet et non sur un brevet délivré ». J’en ai bénéficié pour EP 1114219, licence simple et EP 1114219, licences exclusive pour tous les papiers sauf tissue ? La question est ailleurs : quelle valeur attribuer à un brevet si mal délivré comme aujourd’hui par l’INPI ou OEB ? Il ne vaut rien si ce n’est la possibilité d’aller en justice. La confusion aujourd’hui dont bénéficient les déposants malveillants, est qu’un brevet n’est pas du tout un droit d’exploiter. Faut-il encore en cas de contestation aller au tribunal… Donc une histoire d’argent, riches d’idées mais pauvres, s’abstenir !!! L’histoire de mes licences, non respectées de 2010 à 2018… procédé contrefait en Finlande montre que breveter ne sert à rien sauf si déposants ou licenciés sont « armés » pour aller en justice. Vous le savez certainement nos élu(e)s tentent de légiférer pour des brevets plus forts… dans PACTE. Que serait un brevet fort ? Nous avons une triple proposition, un triptyque : Inventeur, Homme du métier et Assureurs. Un inventeur dépose et détaille les circonstances en décrivant son invention, un homme du métier certifie que la demande est nouvelle et inventive et les assureurs s’engagent à défendre alors les droits de l’inventeur si le brevet est finalement délivré. C’est l’Office des Brevets qui prend en charge les coûts de justice à l’instar des assurances automobiles en cas de sinistres, ce sont les frais de dépôts et les annuités qui alimenteront les caisses des assureurs pour venir en aide aux inventeurs spoliés. Délivrer un brevet responsabiliserait les Offices, d’où le triptyque qui offre les garanties… Des circonstances floues et un avis négatif de l’homme du métier entraîneront le rejet de toute demande de brevet et inversement une demande délivrée forte sera ainsi garantie facilement. Aujourd’hui, on est très loin d’un brevet fort : nos élu(e)s peuvent l’instituer. Sinon, le système actuel est fait pour les déposants qui ne veulent pas « rétribuer » le premier inventeur. Ils brevètent pour aller au tribunal ou simplement contrefont en attente des plaintes. Il n’y pas photo… mais complot des riches déposants ou contrefacteurs, en général des multinationales avec des pros de la PI. J’en connais ! Peut-être allez-vous nous apporter un fort soutien auprès des élu(e)s : PACTE en deuxième lecture au Sénat pour un brevet FORT. Cordialement Christian RICHARD

Vos déboires

"nous demandons seulement une assurance juridique nous permettant d’attaquer les « puissants » dans le cas d’une contrefaçon et non pas couvrir le coût de la contrefaçon" Il y a un nom pour ça : les patents trolls, ou NPE, non-practising entities, des gens ou des boîtes qui ne fabriquent rien et veulent faire payer des grandes boîtes productives. Evidemment je suis contre une telle démarche. Il est clair que les brevets sont plus difficiles à défendre pour les petits inventeurs, c'est la logique même du brevet : ce n'est pas qu'un titre juridique mais aussi une divulgation technique qui permet d'enrichir l'homme de l'art. Ce n'est pas aux autres de régler votre droit au brevet. Le problème n'est pas le brevet en tant que tel, ni l'INPI (quoique l'examen faible est encore une réalité), ou même les conseils, mais bien la façon de faire respecter ce droit. Cela ne concerne malheureusement pas que les brevets. "procédé contrefait en Finlande montre que breveter ne sert à rien sauf si déposants ou licenciés sont « armés » pour aller en justice" --> Ca parait logique non ? Votre tryptique ne fonctionne pas : l'inventeur est une partie et ne peut être juge. L'Homme du métier, comment le trouvez-vous et comment le rémunérez-vous ? Qui juge de son impartialité et de ses compétences ? Quant aux assurances, pourquoi accepteraient-elles de défendre des brevets sur lesquels elles n'ont aucune prise ? Comment allez-vous rémunérer les Offices d'ailleurs ? L'examen nouveauté/activité inventive est déjà pratiqué par les offices (enfin, certains), à quoi cela sert-il de le remplacer ? La Loi PACTE ne prétend que mettre le brevet français au niveau européen, rien de plus. "Sinon, le système actuel est fait pour les déposants qui ne veulent pas « rétribuer » le premier inventeur" --> Le système du premier inventeur n'existe qu'aux USA où il est en cours d'abandon, c'est une horreur....renseignez-vous un peu. On préfère le premier déposant. "Des circonstances floues" --> Vos propos sont très flous en effet. "complot des riches déposants ou contrefacteurs, en général des multinationales avec des pros de la PI. J’en connais !" --> Vous avez en partie raison, la PI est plus usitée par les riches....par contre, pas de complot ni d'entente, rien ne le prouve, au contraire. Quant à la contrefaçon en Finlande, elle ne vous empêche pas d'attaquer en France les produits importés sous certaines conditions. Sinon, il est évident que les brevets sont des droits territoriaux, de quoi vous plaignez-vous ? Quant à ingénieur productif, je ne connaissais pas ce poste. A la limite, ingénieur en production...vous voyez, moi aussi, je peux lancer des petites piques. "quelle valeur attribuer à un brevet si mal délivré comme aujourd’hui par l’INPI ou OEB ?" --> Aucun, mais aucun office dans le monde ne peut vous garantir qu'un brevet est entièrement valable. C'est le principe des antériorités. C'est à l'inventeur de s'assurer a priori que son invention est nouvelle, même si l'Office réalise un examen dont la qualité varie selon les pays, il est vrai...si vous voulez un examen fort en France, préparez vous à payer plus cher vos brevets. " La confusion aujourd’hui dont bénéficient les déposants malveillants, est qu’un brevet n’est pas du tout un droit d’exploiter" Un brevet n'a jamais été un droit d'exploiter, mais un droit d'interdire. C'est le fondement même... Par contre, là où je vous rejoins totalement, c'est le non-respect des licences concernant un inventeur (petit ou grand). Il y a là une faute de droit, car si le brevet coûte cher, il n'y a pas de raison qu'on vous refuse le droit de faire respecter votre licence (obtenue par votre inventivité et le paiement de ce droit coûteux !). Loin de moi l'idée de vouloir noyer le poisson, mais n'est-ce-pas un problème général concernant l'application du droit aujourd'hui ? Bien cordialement.

la propriété industrielle.

Je suis entièrement d'accord avec les analyses de Michel BABAZ, et j'ai pu vérifier que le mensonge est éradiqué dans ses démarches et conclusions n'en déplaise à Invention Europe. Cette personne responsable de cette entité n'a certainement pas subit ce que nous nous avons encaissé. La PI est dirigée par des autistes qui ne voient que ce qui est gros et puissant et se font mousser avec ces manoeuvres qui ne sont que de l'onanisme cérébral. Il va falloir sans doute en arriver aux épreuves de force puisque les pouvoirs autistes de tous niveaux ne se manifestent pas, Personnellement je suis persuadé que tant que il n'y aura point de représentants des inventeurs indépendants et salariés au C A de INPI, ce sera le bourbier et tant que BERCY sera le tuteur de INPI il y aura des hold up.

Le Pacte de MR LE Maire

Le projet de M Le Maire concernant la propriété industrielle ou droits d'auteurs n'est pas abouti parce que rien ne démontre que pour, la PI vous avez eu volonté d'assainir. Et maintenant, je m'adresse maintenant à MME Belloubet tant que nous n'aurons pas une justice digne de ce nom. La France se trouve au 23éme rang des nations corrompues en est une image qui justifie la colère actuelle du peuple envers les pouvoirs . Pour mon compte perso ou je me suis fait plagié le brevet d'inventionFR 2730 803 B1 , volé, ruiné, menacé et finalement déclaré MORT pour que je puisse toucher ma pension. Alors désolé mais plus jamais je ne déposerai de brevet d'invention et pourtant .... Nous le inventeurs indépendants, ou salariés nous méritons aussi un gilet car notre colère n'est pas prête de retomber. Ce que nous avons subit s'apparente à de l'esclavagisme et à cet effet au niveau ONU il y a matière à le faire savoir. Madame la ministre de la justice , ministre du travail, MM les ministres de l'économie de l'intérieur, monsieur Le Président de la République vous n'êtes pas respectables car dans toutes nos démarches vous affichez un autisme exemplaire.

Pages

FORUM - EXPERIENCE

Premier contact

Titre de l'invention: 

?
Ce petit mot rapide pour saluer l’inventeur et surtout l’internaute, je dis bravo pour ce site sur lequel je m’arrete. Belle initiative comme j’aime, pleine d’altruisme et de bienveillance. Un seul mot: Merci!

Bonsoir Mr Babaz , j'approuve tout ce que vous dites

Bonsoir Mr Babaz , je viens de consulter votre site , et je vous dis simplement merci pour toutes ses informations car tout ce que vous dites est vrai j'en ai fait l'expérience . J'ai rencontré des personnes sur des salons "Foire de Paris ou Maison arts et Objets " ou des conseillers en PI pour développer mon idée mais personne porte d'intérêt car " ils " prétextent qu'ils ne travaillent pas avec des particuliers et qu'ils ont leurs propres désigner ou bureaux d'études ... J'ai d'autres idées , je serai patient !!! Autre chose , je suis originaire des Alpes de Hautes Provence dans la vallée de la Durance , plus précisément à Manosque. Ca serait un plaisir de vous rencontrer ou d'échanger avec vous . Encore merci à vous Fodil

VOUS M'AVEZ OUVERT LES YEUX.

Nom de l'inventeur: 

Michel FOURNIER
J’ai pris connaissance de votre parcours et celui d’autres inventeurs et j’ai compris que j’avais plus de chance de gagner de l’argent en jouant au LOTO que d’investir dans mon idée. Merci de m’avoir ouvert les yeux puisque j’avais dans l’intention de déposer un Brevet qui l'aurait été en pure perte– Merci Mr BABAZ

Une alternative gagnante contre le brevet d'invention

Nom de l'inventeur: 

Michel Dubois & Co

Titre de l'invention: 

Passeport Intellectuel CB

Date du salon: 

...
J'ai dénoncé les insuffisances et les méfaits du brevet par mes livres publiés depuis 1987. Aujourd'hui, c'est plusieurs centaines d'inventeurs qui ont recouru à mon produit depuis 1992. Mon dernier livre intitulé " Le Droit d'Auteur conditionnera-t-il l'économie mondiale ? " est accessible sur Amazone ou gratuitement sur " www.sosinvention.com ". Bien que résidant au Canada depuis 1995, je viens plusieurs fois par an en France où nous avons plusieurs représentants pour le développement de notre produit avec lequel nous avons gagné la cause de l'un de nos clients jusqu'en cassation et aussi pour donner des conférences.

Brevets et institution judiciaire

Titre de l'invention: 

Deux roues motorisé de transport de charges
Bonjour, Merci pour ce site salutaire, dommage que je ne l'ai pas lu avant de me lancer, il y a bien longtemps. Je partage beaucoup de vos constats et je suis tombé sur votre site en faisant la recherche "transtech inventeurs arnaque", encore un groupe de personnes vivant sur le dos de la naïveté des inventeurs. Quant à l'institution judiciaire, j'ai commencé un livre qui traite de ce sujet. Cela dit, comme vous habitez le briançonnais, j'ai juste du mal à vous plaindre ! J'irai vivre entre Briançon et Gap dès que ma fille aura 18 ans et que j'échapperai donc à la maffia judiciaire. J'aurais plaisir à échanger nos expériences, du moins si vous avez le temps.

Un grand merci à Mr babaz

Merci à Mr babaz avec qui j'ai eu une conversation téléphonique aujourd'hui qui m'a donné plein de conseils bénéfiques Un grand inventeur disponible pour aider . Merci Mr babaz .

Très bons conseils pour des inventeurs en herbe

Je souhaiterais chaleureusement remercier Mr Babaz pour m'avoir consacré un long moment d'échange téléphonique au cours du quel il a pu me prodiguer beaucoup de conseils sur la manière de développer une invention sans grands investissements . Mr Babaz m'a donné plein d'exemples à suivre et ne pas suivre. Très belle leçon pour moi qui ai décidé de me lancer très prochainement dans la conception d'un produit innovant. Mr Babaz, je ne manquerai pas de vous rappeler pour d'autres questions et pour vous faire part de l'avancement de mon projet. Amicalement, Philippe Chaussard

Remerciements chaleureux à Monsieur Babaz

Ayant une idée qui me trotte dans la tête , j'ai trouvé ce forum sur internet et l'excellent site de Monsieur Babaz qui a la gentillesse de partager son expérience et ses conseils, ainsi que de répondre aux messages et m'aider à passer je l'espère du rêve à la concrétisation de mon projet grâce à sa positivité et ses commentaires positifs. Merci mille fois d'ouvrir la voie et d'éviter des écueils grâce à ce généreux partage et son accueil chaleureux. Amitiés cordiales: Anne

Remerciements

Nom de l'inventeur: 

Younès CHAFIK
Je vais finalement suivre les conseils de Monsieur Babaz en optant plutôt pour la marque déposé dans la mesure où ,effectivement les brevets d'inventions ne sont qu'un leurre pour les inventeurs indépendants ne pouvant contester les plagias devant un tribunal face à des mastodontes tel les grandes entreprises et autres multinationales. Je vous remercie infiniment pour vos conseils,fruits de plus de 30 ans d'expérience Cordialement, Younès CHAFIK

Brevet ou marque déposée?

Nom de l'inventeur: 

CHAFIK Younès
J'ai à mon actif l'invention (prototype à l'appui) d'une machine dont la conception et la fabrication ont prit quatre longues années et ayant nécessité 28 000 Euros en terme de financement. j'en suis donc au stade de vouloir faire breveter mon projet , avec l'handicape de ne pouvoir l'exploiter moi même sous une marque déposée comme vous le conseillez ,dans la mesure où seuls les industriels bien ancrés dans le domaine pourraient exploiter cette machine qui nécessite de lourds financements , un réseau de distribution bien rodé ainsi que des moyens publicitaires hors de porté pour le petit inventeur que je suis. Vu la complexité de la machine (plusieurs moteurs électriques de précision, électronique etc..) il est clair qu'il n'y a que les grandes entreprises qui pourraient produire et commercialiser un tel produit et par conséquent, je ne sais à quelle sauce je serai mangé!?

La Propriété Intellectuelle :PI

Bravo à une telle initiative...Rêver : et si tous les inventeurs plus ou moins spoliés se rassemblaient sur ce site pour témoigner...faire part de leur histoire, dénoncer les tricheurs, les patrons sans éthique, mais aussi citer ceux qui ont réussi dans les entreprises soucieuses d'une certaine éthique, pour que la PI soit au service de tous les inventeurs, indépendants ou salariés pour une juste contribution et rétribution. A nous, inventeurs de nous faire entendre !!!

Vos suggestions

Nom de l'inventeur: 

martel

Titre de l'invention: 

dispositif d'aide au dessin

Date du salon: 

année 2000
J'ai appris sur un salon qu'il existait une assistance gratuite de conseils en propriétés industrielles pour les chômeurs , handicapés , faibles revenus.... Cette disposition a été supprimée en 2005 sous le gouvernement Chirac . Pour ma part, j'ai un brevet rédigé par un CPI depuis 2005 que je n'ai jamais déposé dans la mesure ou il fallait payer le dépôt alors qu'auparavant , c'était gratuit . Cordialement .

SITE QUI M'OUVRE LES YEUX. - MERCI

Nom de l'inventeur: 

KENGUEMBAT Alexandre

Titre de l'invention: 

PLUSIEURS INVENTIONS
Merci de tout coeur pour votre site que vous avez mis en ligne.Après avoir lu chaque mot, chaque article, chaque lien de votre site, j'ai enfin pu mettre un mot sur cette "dépression" qui m'empêchait d'avancer : ARNAQUE !! Grace à vous je sais maintenant ce qu'il en est. J'ai bien pris note de vos remarques concernant l'entêtement de certains inventeurs. - Je vais donc sans prendre de risque me lancer dans la fabrication de petits produits pas cher à concevoir ni à vendre. Aussi je vous remercie de "nous" avoir fait partager vos expériences. Je vous souhaite de profiter pleinement de votre retraire avec vos ombles chevaliers.

Bonjour Mr BABAZ,

Bonjour Mr BABAZ, Je tiens à vous remercier de votre disponibilité, je précise à titre gratuit. Vous m'avez très aimablement consacré de votre temps. Ma question était de savoir si je pouvais commercialiser un produit qui n'est pas encore sur le marché et si je risquais des poursuites car je ne souhaites pas le breveté . Mon inquiétude est que j'ai une invention qui n'a pas été révélé au grand jour car inexistant actuellement donc j'aimerai faire la production et le commercialiser mais est ce qu'une personne quelque part dans le monde qui aurai eu la même idée que la mienne sans pour autant aller plus loin dans ses démarches pourrai me créer des soucis. Je suis de bonne foi, j'ai fait des recherches durant des jours et des nuits et il n'apparaît nul part aussi suite à vos conseils je me lance dans l'aventure en déposant ma marque. MERCI.

Vos conseils me seront précieux pour mes nouvelles inventions.

Nom de l'inventeur: 

GONOD Jean-Marc
Cher Monsieur, Bravo pour votre combat face à nos dirigeants pour la reconnaissance des inventeurs indépendants. Eu égard à votre expérience je ne suis pour ainsi dire qu’un “bleu!” et de ce fait, si je vous ai bien compris, ma sollicitation faite auprès de l’INPI est une erreur. Il est trop tard maintenant et la lecture de vos conseils me seront précieux si je devais avoir une autre idée! Merci donc Monsieur BABAZ pour l’aide que vous apportez à tous les inventeurs indépendants. Je pensais qu’en sollicitant l’INPI mon idée était, pour quelque temps, protégée. En fait j’ai obtenu un Certificat d’utilité après avoir rédigé moi-même le dossier concernant mon invention et essuyé un refus pour une non conformité dans une revendication que j’ai du reformuler! Un peu galère c’est vrai! Il m’avait même été conseillé de faire une recherche d’antériorité que j’ai fait faire pour un coût de 800,00€. En fait pour un Certificat d’utilité cette recherche n’était pas nécessaire! J’ai donc demandé le remboursement que j’ai obtenu tout en gardant les résultats des recherches! Malgré une prospection intense et l’existence du site www.joint-gonod.com je n’ai à ce jour aucun contact sérieux. Lorsque je suis en dehors de chez moi je ne peux que constater l’état déplorables, inesthétique et antihygiéniques de tous ces joints silicone ou autres que l’on trouve aussi bien dans les toilettes, salles de bains, voire cuisines des lieux publics ou privés. Des milliers de km de mon joint pourraient remplacer avantageusement cette application d’un autre temps! Bien cordialement,

merci pour vos conseils

je suis fan de votre site pour vos précieux conseils, moi aussi je veux me lancer dans l'aventure mais j'avoue que les risques sont multiples mais grace a vous ça ira peut etre

Quid des inventions technologique qui n'exigent pas un moule.

Bonjour, Je comprends à travers les artciles combien il est difficile d'être un inventeur en France. En tout cas cela paraît évident pour les inventions dont la démonstration passe par la réalisation d'un prototype ''visuel'' ou un moule etc. Dans mon cas, j'ai travaillé pour deux grandes entreprises technologique où, en tant que salarié, j'ai eu des problèmes similaires quand il s'agit d'invention de classe B ou C, voire A et dans ce cas c'est l'etreprise elle-même qui pénalisée. En particulier la divulgation de l'invention pendant la phase de traitement par l'employeur qui vient vous voir pour s'excuser verbalement pour l'incident ou que le dossier diparait au profit d'un soustraitant ou que personne ne se démène pour vendre des licences ou d'exploiter le brevet ou qu'on vous explique que l'entreprise a fait le choix d'utiliser le brevet à titre défensif etc. Cordialement.

Suggestions pôlitiques éco

j'ai bien pris connaissance à ce jour de votre lutte visant à relancer le développement économique au sein de notre pays, ce dernier étant sclérosé par un manque de moyens accordés aux inventeurs quels qu'ils soient (faisant référence à la multiplicité des domaines). Qui plus est, il serait plus qu'indispensable de mettre de réels et nouveaux moyens à leur disposition, des moyens plus facilement accessible pour l'entièreté de la population d'inventeurs (c'est à dire adapté à toutes castes sociales). Le réel problème est de pouvoir réussir à défendre la propriété intellectuelle/industrielle des inventeurs face aux géants économiques qui tentent et réussissent à s'en emparer "pseudo-légitimement". De ce fait les reines de notre système économique sont majoritairement tenues par de simples exploiteurs et non plus des inventeurs, ceci dit l'exploiteur "exploite" et l'inventeur "invente", l'un marque un certain immobilisme et l'autre le mouvement car c'est l'essence même de l'inventeur. En outre, une répartition plus honnête des richesses qui reviennent de droit aux inventeurs est nécessaire car la société économique profiterait d'un plus grand nombre "d'esprits innovants" à la capacité d'investir dans une multiplicité de panels de travaux sérieux et rentables. Par conséquent, notre société actuelle possède un réel manque à gagner, lequel nous nous devons de récupérer en tant que citoyens Français, cela passera par l'édition de nouvelles lois ou la modifications de certaines.

Concours LEPINE - "Fumisterie"

Nom de l'inventeur: 

Pascal de Lemos.

Titre de l'invention: 

CHAPEAU PLIABLE

Date du salon: 

2015
Merci infiniment d'avoir pris le temps de me répondre, de vous être intéressé à ma situation. Votre premier message m'a un peu glacé, le second encouragé. Les deux cumulés m'ont beaucoup éclairé. Je vous recontacterai probablement ultérieurement, sans trop vous importuner, au sujet de mon plan B. Quand au concours Lépine, j'ai cru naïvement que ce serait un bon tremplin pour trouver un partenariat avec une entreprise, mais j'ai vite compris que c'était une fumisterie, un bric-à-brac d'innovations bidon, et surtout un palmarès très contestable (un trépied thermoformé pour garantir la stabilité verticale d'un gobelet a été primé très loin devant mon chapeau pliant). Cependant, je n'ai pas de récriminations formelles: je m'y suis inscrit volontairement, et tout s'est passé de façon régulière. Depuis plus de neuf mois que je me débats dans un domaine que je ne connais pas, j'ai subi des torrents d'informations contradictoires, et vous êtes la première personne qui me permet de me dire que je ne suis pas tout seul. http://youtu.be/2x_JbnwsFes Très cordialement Pascal de Lemos=

Protection d'invention

Protection d'invention Soumis par Giblasse Jean-Michel le mar, 13/08/2013 - 10:28 Bonjour, A la recherche d'infos sur "les protections" d'inventions, Je découvre ce site fort intéressant et à la lecture des différents articles qu'il contient je me conforte dans l'idée qu'effectivement ce que je pensais de "façon instinctive" sur la réelle nécessité d'une obtention de brevet comme seule protection ne semble pas être une évidence! est ce que l'enregistrement sous pli fermé chez un notaire d'un envois recommandé AR des croquis et dessins de son invention à sa propre adresse peut constituer une alternative au brevet? serait ce une protection suffisante que se sentir à l'aise dans sa prospection de partenaire? merci de vos expériences, avec toutes mes salutations, Giblasse J-M

'inventeur BIGOU Jean-Jacques partage son expérience

Tout ce que vous dites est vrai ! La majorité des « associations » qui prétendent aider les inventeurs se sont développées dans l’ambiance hypocrite politiquement correcte diffusée par les socialistes et socialo opportunistes et sont rarement utiles et efficaces. J’ ai eu l’ occasion d’ exposer à « Transtech » le fait que par la réglementation Européenne sur la concurrence (évolutions du traité de Rome), la législation Française sur les brevets dévalorisée (il est interdit, dans la période de 10 à 20 ans après l’obtention du brevet, de limiter le territoire, concédée par une licence, à une partie de l’Europe (ensemble mal défini et évolutif) ! Ceci alors que la commercialisation d’un brevet est parfois plus aisée si ma cession d’une première licence à bas prix pour un petit territoire (et son exploitation par le licencié efficace) démontre l’intérêt de l’invention aux autres clients potentiels sur d’autres territoires. On m’a dit que l’association faisait son possible pour défendre les inventeurs Français mais je n’ai jamais vu un seul écrit à ce sujet alors que je reçois toutes sortes de papiers insipides. La majorité des salons Français ont pour but de permettre au monde politique de donner l’impression à la foule (des électeurs) que l’état, la région, la ville, toutes les communautés où les politiques trouvent leurs revenus et pouvoirs font beaucoup pour le développement de l’industrie et du commerce par la promotion de l’innovation. Mais en fait ce n’est pas le cas. Par exemple, que ce soit à l’INPI - à la FNAFIou à TRANSTECH, je n’ai pas pu obtenir des textes de contrats de confidentialité types applicables à la recherche de clients ou coopérants avant dépôt de brevet, alors que ceci est essentiel. Tant que l’Etat l’INPI les associations, le MEDEF ne feront pas de la publicité pour faire accepter et comprendre l ‘intérêt (tout comme l’innocuité pour les acheteurs de licences potentiels) de signer des accords de confidentialité (avec une législation protégeant bien l’inventeur) dans le but de déterminer l’intérêt d’un brevet non encore déposé, le dépôt de brevet ne sera pas intéressant pour l’inventeur particulier et ces organismes auront failli dans leur objectif de favoriser l’économie par l’innovation. Date de mise à jour: Vendredi, Octobre 31, 2008 AJOUTER UN COMMENTAIRE Votre nom michel Comment * Enregistrer POUR QUI ET POURQUOI BREVET =

Réponse un peu bizarre !!!

Réponse un peu bizarre !!! Il semble que se soit le prix qui vous chagrine, sans même savoir de quoi il retourne, je peux donner mon innovation pour deux paquets de cigarettes, et même là je pense que le type essaierait de marchander. Soyons sérieux, les 30.000 € de base demandé ne représente rien par rapport à cet appareil qui à demandé deux ans de mise au point. Innover c'est un travail comme un autre, et dans mon cas ça n'est pas qu'une idée, le prototype existe, l'électronique, le design, tout est prêt et visible, les essais ont été fait depuis 2001 date de la sortie de L'automat-cable. Donc je ne rêve pas , le rêveur c'est celui qui voudrait cette innovation pour un kopeck, et là ça ferait honte à mon travail et à mon intelligence.

Je suis allé voir la Vidéo

Je suis allé voir la Vidéo et le PROTO est intéressant mais j’ai lu également que Mr MJ demandait pour cette idée une somme MINI de 30.000 € (voir échange contre véhicule de sport ancien ou récent) et comme je le développe dans mon site « INVENTER MAIS NE PAS REVER ».

J'ai un prototype en parfait fonctionnement

J'ai un prototype en parfait fonctionnement, c'est une rallonge électrique motorisée 12 volts la première du marché, elle contient 50 m de câble 3 G 2.5 sort et rentre le câble à l'aide d'un interrupteur sur l'appareil ou par micro-contact sur la prise femelle, et cela en 50 secondes. L'appareil peut être transformé en chargeur pour véhicule électrique avec câble rétractable automatiquement. toutes sécurités comprises. Dimensions : H500 x 280 mm. Un lien ou l'on voit l'appareil fonctionner https://youtu.be/9iHr8kbOIdw. suis ouvert à toutes propositions

Merci pour votre site

Bonjour, Merci pour votre site, enfin une réalité dite, on est pas seule “Encouragez-vous, élevez-vous et renforcez-vous les uns les autres, car l’énergie positive que reçoit une personne sera ressentie par nous tous.” Deborah Day

Quelle justice de m....

j'avais l'intention de déposer un brevet pour mon invention, mais vraiment, en lisant ça, ça calme radicalement mes ardeurs ! C'est une honte, des durées de procédure qui usent la santé et le moral ! Surtout quand on est dans son bon droit . en tout cas, chapeau !!

Bonjour,

Bonjour, Bonjour, Je pourrais être intéressée mais souhaiterais avoir des exemples concret de prototypes déjà réalisés. Dans l'attente de votre retour satie2010@gmail.com Cordialement

protéger son brevet/Facile

Pour protéger son brevet il faut commencer par bloquer par des protocoles de confidentialité draconiens. Faire signer tous les distributeurs avant de montrer son brevet et son idée,une fois signé c'est terminé,le copieur est considéré comme pris dans le filet. En suite ne rien investir juste quelques centaines d'euros. Puis créer sans arrêt des nouveaux brevets qui en fait sont les mêmes mais avec des revendications de plus en plus bloquées pour les autres. Sachant que cela prend 2 ans minimum pour obtenir le brevet il vaut mieux en déposer 1 chaque année. Il faut également trouver des investisseurs avec contrats réalisé par avocat en sa présence et celle d'un huissier. Pour finir il faut créer une copie de son propre brevet moins cher et venir casser le marché de ceux qui ont copiés avec un produit plus attractif et deux fois moins cher. Ainsi tous les fabricants vous reverseront 1 Euros pour chaque pièces vendues plutôt que de perdre beaucoup d'argent,il s'agit d'un monde de requins tigres et vous devenez un bouledogue. Vendre partout dans le monde sans tenir compte des grands n'est pas si compliqué , internet aide à ne pas dépenser des milliers d'euros inutiles !!! JL

conseil

bonjour merci de la richesse et de la clarte de vos axplications. Ayant aussi un projet que je vais deposer a l'inpi je voudrais savoir si vous pouvez me conseiller un dessinateur projecteur ou societe qui puisse finaliser en plan pour la fabrication d'une maquette et du projet. Bien cordialement Amar

réaction

en lisant l'ensemble de vos commentaires, je ne suis aucunement surpris de ce que je découvre. tous les niveaux de la société sont bloqués dans des systèmes écrasant l'initiative pour le profit des quelques huiles inutiles qui exploitent sans le moindre remords toutes les ressources humaines. l'invention n'y manque pas. existe t'il des pays moins retords que la france en ce domaine? vous parlez de reformes et de lettres au ministre, ç'est encore une preuve d'initiative et d'invention, mais avec les cons, on avance pas. il faut inventer le contre-con, le contre-fric, le contre-abus de pouvoir. on y travaille

Politique et innovation

Je suggère que l'on aide les petits inventeurs en présentant les projets d'innovation brevetés aux pôles emplois. Les chômeurs dont les compétences seraient adaptées pourraient venir appuyer les inventeurs et participer à concrétiser leur innovation. Ce qui, en cas de succès créerai des richesses et des emplois. Les chômeurs trouveraient une manière bien plus valorisante et digne de s'impliquer dans des projets en devenir. L'Etat pourrait noter et appuyer les meilleurs projets. On mettrait ainsi l'innovation en bonne ordre de marche et sans toute l'hypocrisie dont est maintenant connoté ce mot. Bravo pour votre site !

Inventeurs

Bonjour Monsieur, Je suis tombé sur votre site par recherches sur Google. Je lis que vous n'êtes pas encouragé par la situation de l'inventeur. Je m'intéresse à la situation de l'inventeur face à son manque criant de financements, de protections légales inaccessibles, de salons beaucoup trop chers, ne permettant pas à un inventeur indépendant d'exposer son invention car nécessité de présenter un brevet légitime, ce qui est ridicule car au vu de ce que j'ai constaté, aux Usa, Canda, Pays Anglos Saxons, moins en France et dans autres pays d'Europe qui manquent d'initiatives totales, je voudrais créer différents services ayant pour objectifs la vulgarisation mondiale des inventions par l'existence d'un site virtuel, accessibles aux inventeurs, aux distributeurs (qui ne savent pas quoi visiter) et créer des pôles d'exposition à la mesure de l'indépendant, c'est-à-dire mettre des halls d'exposition inexploités entourés d'une structure hôtelière adéquate et un prix au coûtant. Je visite depuis des années le salon des inventions qui a lieu à Pittsburgh USA, le triste salon en Belgique, ne représentant rien sauf une adhésion beaucoup trop cher pour une telle exposition. Pour ma part, je pense que l'invention même sans brevet doit être sortie le plus vite car le fait de la primeur est le plus important. Je suis d'accord avec vous en disant que le brevet, c'est l'Etat qui en profite et trop d'inventeurs ne pensent pas au fait de sortir l'invention, quitte à être copié (mal). Il y a toujours l'idée original, le produit original qui primera. J'ai aussi une communauté de distributeurs et le moyen de divulguer les informations car on est inventeur et on est loin du marketing nécessaire. J'ai des projets que je vais (voudrais) déposer afin de faire profiter les inventeurs, les mécènes, les mentors, les internautes, les universités et autres mais le monopole sur les inventions est puissant et ne pas attirer l'attention est essentiel. Je cherche moi même des fonds car le bas blesse même pour moi. J'ai bien une idée pour avoir les fonds mais j'attends l'avis de mon avocat afin de bloquer les idées de sites et je cherche sur différents créneaux. J'ai parlé à des amis de longues dates dans le domaine de l'invention et des salons, et au vu, des réponses à mes questionnaires, l'intérêt pour mes projets attirent justement beaucoup d'intérêt. Si vous avez des idées afin d'aider les inventeurs à sortir les inventions du placard, c'est le moment. J'ai essayé de voir le site de Kattan Diffusion, mais je n'arrive pas à l'ouvrir. B.Moors Bruxelles bernardmoors@yahoo.fr

Comment réaliser un prototype ?

Bonjour , J'ai une idées d'invention qui me semble pour ma part utile a une population qui souhaite manger vite et bien a ses heurs de travaille tous en économisant . Le problème c'est que je ne sais pas a qui m'adresser pour réaliser mon prototype car moi je ni connais rien dans ce domaine. Dans l'attente de votre réponse je vous souhaite madame monsieur une agréable journée Cordialement Perez Marjorie

et moi qui soupçonné cet état de fait,,,

bonjour ou bonsoir tous ce que vous avez dis c'est vrai... alors ceux qui on réussi à faire leur business, comment ont ils fait. ? C'est à avoir peur de s' aventurer dans cette folie de l'inventeur qui rêve comme moi, pourtant j'ai fais moult conception dire invention c'est un peu trop facile mais bon comme vous dite... et que pensez vous du « copyright » ? Est ce que c'est le même topo On m'a copier sur le lav'intim et je n'ai même pas chercher à attaqué qui ce soit on m'avait volé '' le système prototype'' le jour de la remise de la médaille tandis que j'étais en train de rêver il y avait des gars qui eux ne rêver pas ils agissaient en toute simplicité dans mon stand en 2006 alors moi je continu et les autres disparaissent parce que le modèle n'est pas si évident que ça. Regarde mon site, www.douchettedulavintim.com à + farid boukhlifa et merci de tous tes conseils et bravo 0607172928 au cas merci

Assistance Invention

Bonjour, Etant inventeur à la base depuis 1993 date d'un premier brevet, je propose des services d'assistance aux inventeurs, tant par l'assistance à la rédaction de brevet, les dessins techniques, du prototypage virtuel, du marketing par des réalisations photo-réalistes. je vous invite à visiter le site de l'entreprise ISCD à www.iscd.eu Restant à votre écoute, Cordialement, Laurent

Bonjour,

Bonjour, Oui, chacun dispose de son expérience, pour ma part ayant mis au point un concept de sécurisation routière concernant les accidents à contresens, je me suis adressé aux différentes autorités compétentes en la matière, mais silence total. L'effronterie est bien au delà puisque l'on n'accuse même pas réception de votre courrier. J'ai également conçu une activité porteuse de milliers d'emplois, d'un coté les responsables politiques officiels apparaissent sur nos écrans tv en pleurant qu'ils utilisent tous les moyens pour créer de nouveaux emplois et d'un autre, on vous ignore intégralement alors que vous leur apporter une réponse certaine, tandis que des milliers de pauvres vivent dans nos pays en tirant le diable par la queue..

Pages